Un scénario Zero Waste pour l'agglo !

13 Mar 2017

La semaine dernière a eu lieu la Biennale des Villes en Transition. Petit retour sur la table ronde "Un monde sans déchets est-il possible ?" à laquelle Cléo Gonnet, bénévole active de Zero Waste Grenoble, a participé le 11 mars 2017. Les échanges ont été riches et il en ressort des points positifs et enthousiasmants :

  • Jean-Philippe Carpentier, de la société FEDEREC (Fédération Professionnelle des Entreprises du Recyclage), a abordé la notion de "déchets ressources" et de "mines urbaines" qui sont, contrairement aux mines classiques, renouvelables et surtout locales.

  • George Oudjaoudi, élu de la Métropole, en charge de la prévention, collecte et valorisation des déchets, nous a rassuré sur le fait que le plan énergie (sur la question du chauffage urbain issu de l'incinération) sera élaboré à la suite des scénarios déchets - c'est-à-dire après avoir estimé quelle réduction de déchets nous pouvions atteindre - et non l'inverse.

  • Françoise Dembelé, du collectif Deuxième Acte - Agir pour une deuxième vie des objets, a insisté sur l'idée que le secteur de la valorisation des déchets permet l'émergence de nouveaux emplois locaux, intéressants et riches de sens, à l'image des 110 emplois portés par l'association Deuxième Acte.

 

 

Par ailleurs, les 3 scénarios déchets proposés par La Métro sont désormais consultables sur le site participatif. A chaque citoyen d'aller voter pour son préféré ! Notre préconisation, en tant que collectif Zero Waste Grenoble, est de voter pour le scénario Maxi évidemment ! On y retrouve avec surprise pas mal des propositions du projet Scénario (tarification incitative, collecte séparée des biodéchets, promotion de la couche lavable). C'est encourageant !

 

  • Scénario Mini // Evoluer dans la continuité :

Un scénario qui renforce la valorisation matière et organique sans modifier l’organisation actuelle du service avec un coût maîtrisé (développement du compostage, rénovation des déchèteries, création de ressourceries, etc.). Il demande un investissement modéré pour l’usager dans son quotidien. La collectivité s’engage quant à elle à renforcer les moyens humains pour promouvoir l’évitement des déchets et assurer un contrôle de la qualité du tri.

(cliquez sur les images-scénario pour les agrandir)

 

  • Scénario Médian // Passer à la vitesse supérieure :

Un scénario ambitieux sur la valorisation matière et organique comme sur la diminution de la production des déchets qui nécessite de remettre en cause l’organisation actuelle, à un coût maîtrisé, avec des performances qui dépassent les meilleures françaises actuelles en milieu urbain (ex : Besançon). Il demande un investissement fort pour l’usager dans son quotidien. La collectivité s’engage quant à elle à renforcer les moyens humains pour promouvoir l’évitement des déchets et assurer un contrôle de la qualité du tri en déployant des mesures incitatives (amendes et gratifications).

 

  • Scénario Maxi // Agir en profondeur :

Un scénario pionnier qui dépasse de loin les meilleures performances françaises actuelles en milieu urbain en s’inscrivant dans les recommandations de la Cour des comptes (tarification incitative) et la réglementation en vigueur. Il demande un investissement fort pour l’usager dans son quotidien avec un retour sur investissement pour les bons trieurs. La collectivité s’engage quant à elle à renforcer les moyens humains pour promouvoir l’évitement des déchets, assurer un contrôle de la qualité du tri en déployant des mesures incitatives (amendes et gratifications) en parallèle du déploiement de la tarification incitative (facturation selon la quantité de déchets).

 

Votez ici pour ce scénario (en cliquant sur "D'accord" après vous être connecté).

 

 

Share on Facebook
Share on Twitter
Please reload

This site was designed with the
.com
website builder. Create your website today.
Start Now